François Léger-Boyer, XR Québec

François Léger-Boyer est un porte-parole d’Extinction Rebellion Québec (XR Québec), une des nombreuses sections d’un vaste mouvement international qui voyait le jour en Angleterre en novembre 2018. La raison d’être est simple à comprendre. Puisque, partout, les politiciens n’arrivent pas à enclencher les mesures nécessaires à la sauvegarde de l’intégrité de la planète, une menace létale dont le point de non-retour pourrait se situer dès 2025, des opérations aussi dérangeantes que contagieuses de désobéissance civile non violente s’avèrent nécessaires. Il suffit que 4 % de la population s’y adonne pour qu’un gouvernement change de cap. Gandhi, Luther King et Mandela l’ont démontré.

Ancien de Greenpeace, François Léger-Boyer est intarissable sur cette question. Notamment quand il parle d’une possibilité d’extinction de la vie en sa forme actuelle, la sixième du genre depuis la naissance de notre malheureuse planète. Citant le GIEC, le jeune militant soutient qu’à moins que la population mondiale ne force les différents gouvernements à devenir carboneutre d’ici cinq ans, les dérèglements climatiques atteindront un niveau tel qu’il y aura de plus en plus d’endroits sur la terre où la vie – tous règnes confondus – sera devenue impossible (chaleur extrême, inondation, conflagration, etc.).

Donc, sit-in, die-in, enchaînements, manifs colorées, blocages de routes, de ponts, d’aéroports et tutti quanti sont des mots et des maux que l’on entendra de plus en plus souvent sur la scène mondiale, ce qui inclut, bien entendu, le Québec. Qu’on se le dise, Extinction Rebellion ne s’arrêtera pas. De philosophie « action directe » de type non-violent, le mouvement prendra normalement de l’ampleur; il y aura toujours des gens, des volontaires formés en désobéissance civile non-violente, pour remplacer ceux qui se seront fait arrêter. Faudrait peut-être en parler à notre député, non ?


Cette entrevue de François Léger-Boyer s’inscrit dans une famille de productions baptisée «Vision essentielle», une famille complémentaire à la série «Les militants – militantes». Il s’agit d’entrevues sans fréquence déterminée, qui permettent à des personnalités progressistes de faire valoir leur point de vue.

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *