Monique Simard

Dans une entrevue accordée à l’équipe de Ferrisson à la fin janvier, entrevue complémentaire à sa participation à la série Les Militantes – Les Militants, Monique Simard nous a parlé de ce sentiment d’impuissance qui semble plomber la société depuis quelques années. Le propos est particulièrement pertinent alors que, par exemple, la vie démocratique américaine flageole sous les poussées trumpistes et que la nôtre n’est pas, non plus, en situation de pavoiser pour cause de néolibéralisme et d’individualisme carabiné.

Que faire ? S’impliquer à la base dans de petites batailles locales du type « Le cul de Querbes » dont Monique Simard nous parle, des batailles pouvant être gagnées pour peu que l’on le veuille ardemment ? Baisser les bras et aller s’acheter de nouveaux jouets chez Walmart ? Bon visionnement !


Cette entrevue de Monique Simard s’inscrit dans une famille de productions baptisée «Vision essentielle», une famille complémentaire à la série «Les militants – militantes». Il s’agit d’entrevues sans fréquence déterminée, qui permettent à des personnalités progressistes de faire valoir leur point de vue.

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *