Gérard Saint-Denis, Coop


Cette émission a été modifiée et améliorée le 28 mars 2015.


 

Complément à l’émission, un document de courte durée.

Supplément 1 : La communication stratégique à l’heure du 140 caractères (cliquez sur la vignette).

 



Capsules Flash (moins de deux minutes chacune):

Solidarité coop et syndicats (cliquez sur la vignette).
Le «Deuxième front» 4 (cliquez sur la vignette).

 

Gérard Saint-Denis, avocat du coopératisme et du consumérisme

Touche à tout hyperactif, Gérard Saint-Denis a commencé sa longue carrière comme enseignant, est passé à l’action sociale catholique, puis à la formation populaire chez Desjardins et à la Fédération des magasins Coop où il est devenu l’homme des magasins Cooprix.

Cela lui a fait embrasser la cause du «Deuxième front» de la CSN où ses mentors ont été André Laurin et Michel Chartrand, après que Raymond Laliberté (CEQ), Alfred Rouleau et Claude Ryan aient laissés leur marque indélébile.

Promoteur infatigable du coopératisme et du consumérisme, on le retrouve associé à la loi de Protection du consommateur et à l’origine d’initiatives aussi utiles que la revue «Le réveil du consommateur» ou la chronique consommation dans le Journal de Montréal.

Paradoxalement, ce verbomoteur redoutable, ce conférencier, chroniqueur et écrivain, ce protagoniste efficace du syndicalisme à vision sociale, n’aura jamais eu le «privilège» d’être lui-même syndiqué …

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *