Lyne Robichaud, CSQ

On doit à Lyne Robichaud la syndicalisation de plus de 2000 femmes qui étaient isolées chez elles !

Pour accéder à la partie 1 de l’émission, cliquez sur l’image ci-haut

Pour accéder à la partie 2 de l’émission, cliquez sur l’image ci-haut


 

Compléments à l’émission, des documents de courte durée.

Supplément 1 : Pas évident, négocier avec l’État ! (cliquez sur la vignette).
Supplément 2 : Le travail syndical (cliquez sur la vignette).
Supplément 3 : Aménagements et aberrations (cliquez sur la vignette).
Supplément 4 : Pourquoi la CSQ ? (cliquez sur la vignette).
Supplément 5 : Augmenter pour mieux perdre ! (cliquez sur la vignette).

Capsules Flash (moins de deux minutes chacune):

À venir

Lyne Robichaud, syndicaliste efficace dans la jungle des garderies

Dans un contexte de grande désinformation où les gens peinent à démêler le public du privé dans le réseau québécois des garderies, Lyne Robichaud est présidente de l’Alliance des intervenantes en milieu familial de Laval-Lanaudière. Titre bien mérité s’il en est, il cache néanmoins le fait que sa détentrice a été pionnière dans la syndicalisation de milliers de femmes isolées, des travailleuses autonomes exploitant à domicile de petites garderies.

Dans la nomenclature publique, ces femmes sont devenues des responsables de services de garde publics, des RSG, la plupart syndiquées à la CSQ. Elles sont en effet 12 000 à militer dans cette centrale contre 3 000 à la CSN. Elles font partie d’alliances régionales, les ADIM, des structures qui ont su forcer l’État à reconnaître leur dignité professionnelle, autrement dit, à leur donner de quoi vivre honorablement sous le parapluie public.

Mais le prix à payer a été lourd et le régime néolibéral de Philippe Couillard n’a pas dit son dernier mot. Tous les trucs sont présentement déployés pour que cesse cet état de choses et que disparaissent les garderies publiques et les syndicats qui s’y rattachent.

Pour Lyne Robichaud, mère de deux jeunes filles, la lutte est loin d’être terminée. Mais comme elle n’en est pas à son premier combat, à sa première injustice, ses manches sont déjà retroussées et elle est confiante qu’avec la CSQ, elle saura contrer le pic des démolisseurs.

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *