Robert Dean, TUA et FTQ

Pour accéder à la partie 1 de l’émission, cliquez sur l’image ci-haut

Pour accéder à la partie 2 de l’émission, cliquez sur l’image ci-haut


Les deux parties de cette émission ont été retouchées et légèrement améliorées le 16 mars 2015.


 

Compléments à l’émission, des documents de courte durée.

Supplément 1 : La Taxe Tobin sur les transactions (cliquez sur la vignette).
Supplément 2 : Pour une réforme fiscale majeure (cliquez sur la vignette).
Supplément 3 : Les paradis fiscaux (cliquez sur la vignette).
Supplément 4 : PKP (cliquez sur la vignette).
Supplément 5 : Le PQ (cliquez sur la vignette).
Supplément 6 : Ministre de l’Emploi et de la Concertation (cliquez sur la vignette).
Supplément 7 : Néolibéralisme à gogo (cliquez sur la vignette).
Supplément 8 : L’affaire Volkswagen au Tennessee (cliquez sur la vignette).


Capsules Flash (moins de deux minutes chacune):

L’urgence d’une réforme fiscale (cliquez sur la vignette).
Sourde oreille néolibérale (cliquez sur la vignette).
Une réduction d’impôt injustifiée (cliquez sur la vignette).
Le FMI et la Banque mondiale (cliquez sur la vignette).

 

Robert Dean: Une vie de droiture et de persévérance dans l’engagement

Fils d’un employé d’hôtel irlandais et d’une Québécoise francophone, Robert Dean est élevé à Montréal dans les années 40 et termine ses études en travaillant à temps plein comme manoeuvre et comme conseiller syndical tant à la RCA , qu’à l’Union des ouvriers du textile (Celanese, Drummondville).

Dès lors, il devient conseiller technique et directeur adjoint du SCFP à Hydro-Québec, puis, son grand rêve, conseiller et directeur aux Travailleurs unis de l’automobile (UAW-TUA). Cela lui permet de siéger pendant 10 ans comme vice-président à la FTQ.

Après un mandat en politique entre 1981 et 1985 où René Lévesque lui confie diverses responsabilités dont celles de ministre du Revenu et ministre délégué de l’Emploi et de la Concertation, il retourne aux TUA comme conseiller technique, puis se met à son compte comme consultant.

Durant sa carrière, il a été aux premières loges d’événements ayant marqué sérieusement l’histoire du Québec dont la grève de la GM en 1970 et celle de la United Aircraft en 1974-75. Repoussant sans cesse sa retraite, il agit actuellement comme formateur et conférencier syndical.

Un commentaire

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  • Nelson Dumais
    Répondre

    Dans le salon chez Robert Dean, nous sommes demeurés derrière nos caméras pendant presque cinq heures. Or, ce grand syndicaliste des Travailleurs Unis de l’Automobile et de la FTQ est demeuré assis jusqu’à la fin sans boire, sans demander de pause, sans rouspéter.

    Il faut dire que ces cinq heures sont passées tellement vite que l’on ne s’en est pas rendu compte. Récit captivant, humour irlandais, chaleur polie, expérience enrichissante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *