Micheline Jourdain

bande-brune

Série : Les Militantes / Les Militants
Durée : 27 minutes
Qualité vidéo : 720p
Suppléments additionnels : 8
Date du tournage : Le 21 mars 2014
Lieu : Montréal

 
M Jourdain
bande-brune

 


Photo : Ferrisson

Photo : Ferrisson


Pour accéder à l’émission, cliquez sur l’une ou l’autre des vignettes ci-haut.


Enseignante progressiste, Micheline Jourdain s’est retrouvée présidente de son syndicat d’enseignants et à ce titre, a vécu les conflits des années 70. Après, elle a été, tour à tour conseillère syndicale à la CSQ et coopérante. Aujourd’hui, elle milite (notamment) à l’AREQ.
Bon visionnement !

M. Jourdain
Photo : Ferrisson
bande-brune

 

Compléments à l’émission

Supplément 1 : L’obligation sociopolitique (cliquez sur la vignette).
Supplément 2 : La neutralité partisane (cliquez sur la vignette).
Supplément 3 : Les sommets socioéconomiques (cliquez sur la vignette).
Supplément 4 : Une grève de 7 semaines en 1976 (cliquez sur la vignette).
Supplément 5 : Le rôle de l’école dans la société (cliquez sur la vignette).
Supplément 6 : Le syndrome Walmart (cliquez sur la vignette).
Supplément 7 : L’international en criant CISO (cliquez sur la vignette).
Supplément 8 : Sociopolitique à l’AREQ (cliquez sur la vignette).
bande-brune

 

Militance cohérente et solidarité humaniste

Micheline Jourdain commence sa carrière de militante en tant que déléguée syndicale dès sa première année d’enseignement à Pointe-aux-Trembles. Elle gravit un à un les échelons du Syndicat des enseignants de LeRoyer (CEQ) et en devient présidente en 1974.

Puis, entre 1978 et 2001, année de sa retraite, elle est conseillère syndicale à la CEQ où elle est notamment responsable de la formation syndicale. C’est toutefois un poste qu’elle troquera pendant six ans contre celui de coopérante en Afrique pour le compte d’Oxfam et en Amérique latine pour celui de l’Entraide universitaire mondiale.

Depuis sa retraite, Micheline Jourdain est très active auprès de l’Association des retraités de l’enseignement (AREQ). Là aussi, elle a gravi les échelons un à un. En 2011, elle devenait présidente de la région de Montréal. Militante à vie, elle s’y est notamment impliquée auprès du Comité d’action sociopolitique.

Femme de principes qui aime prêcher par l’exemple, elle s’active, outre l’AREQ, auprès d’organismes à buts complémentaires dont la Fondation Laure-Gaudreault et la Fondation Léo-Cormier.

Inquiète pour l’avenir, Mme Jourdain ? Non ! En 2012, la jeunesse a su la rassurer quant à son potentiel pour bien prendre la relève.

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *