Jean-Guy Ouellet

Tous les avocats n’oeuvrent pas dans de grands cabinets au service de grandes firmes où le mot « cossu » est le dénominateur commun. Certains préfèrent la marginalité socioéconomique qui leur permet de défendre nos frères et soeurs les plus mal nanti-e-s. C’est le cas du cabinet Ouellet Nadon et Associé-e-s qui depuis 37 ans, est au service des gagne-petit, des chômeurs, des assistés sociaux et des itinérants.

Le 19 novembre dernier, Ferrisson rencontrait un des co-fondateurs, Me Jean-Guy Ouellet, lequel nous peignait un tableau bien documenté de son univers professionnel, un monde où la décroissance des services n’a d’égal que l’augmentation de la clientèle.

Si, après visionnement, vous aimez ce document, faites-le savoir dans vos réseaux sociaux. Ce serait grandement apprécié puisque, nous jure-t-on, l’avenir de Ferrisson se mesure en terme de succès chez Facebook, Twitter et consort.


Cette entrevue de Me Jean-Guy Ouellet s’inscrit dans une famille de productions baptisée «Vision essentielle», une famille complémentaire à la série «Les militants – militantes». Il s’agit d’entrevues sans fréquence déterminée, qui permettent à des personnalités progressistes de faire valoir leur point de vue.

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *