Clotilde Bertrand, CISO

Cette émission a été modifiée et améliorée le 30 septembre 2015.

Pour accéder à la partie 1 de l’émission, cliquez sur l’image ci-haut

Pour accéder à la partie 2 de l’émission, cliquez sur l’image ci-haut


 

Compléments à l’émission, des documents de courte durée.

Supplément 1 : Prison chilienne pour femmes (cliquez sur la vignette).
Supplément 2 : Le FMI et la dette (cliquez sur la vignette).
Supplément 3 : La FIQ (cliquez sur la vignette).
Supplément 4 : Stages au Nicaragua (cliquez sur la vignette).
Supplément 5 : Clotilde et Robert (cliquez sur la vignette).
Supplément 6 : Jean Lacharité (cliquez sur la vignette).
Supplément 7 : Soutenir les gens de changement (cliquez sur la vignette).
Supplément 8 : Le CISO a-t-il sauvé des vies ? (cliquez sur la vignette).
Supplément 9 : Les coopérants cubains (cliquez sur la vignette).
Supplément 10 : Les ateliers de misère (cliquez sur la vignette).
Supplément 11 : Judith Silva (cliquez sur la vignette).

Capsules Flash :

À chacun son allumette (cliquez sur la vignette).
La solidarité internationale (cliquez sur la vignette).
Sortie des griffes de Pinochet (cliquez sur la vignette).

Clotilde Bertrand : Passionnée de justice sociale et de solidarité internationale

Militante extraordinaire s’il en est une, Clotilde Bertrand, 82 ans, a été, aux dernières élections québécoises, la plus âgée des candidates de Québec Solidaire. Tout un parcours ! Élevée dans la misère matérielle des Hautes-Laurentides, elle choisit d’abord le missionariat religieux et se retrouve à Cuba à la fin des années 50 où elle assiste, sans le vouloir, à la révolution castriste.

Passée au Chili, elle s’implique cette fois dans la révolution Allende. Mais les sbires de Pinochet l’arrêtent et la torturent en octobre 1973. Par miracle, elle est rapatriée à Montréal. C’est ainsi qu’elle va épauler Michel Chartrand dans le projet d’une Conférence internationale de solidarité ouvrière.

Tel que proposé par Simone Monet-Chartrand, cet événement devient une ONG sous le nom de Centre international de solidarité ouvrière (CISO) où Clotilde Bertrand sera permanente pendant 20 ans et s’impliquera ainsi en Amérique Latine, en Afrique et en Palestine. En fait, elle le fera avec son époux et complice, Robert Quevillon, théologien de la libération torturé au Chili et pris en charge à Montréal par Michel Chartrand.

Depuis sa retraite du CISO, elle est de toutes les luttes, du moins celles où il est question de justice sociale et de solidarité

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *