À Joliette, des syndiqués seront en grève pendant 21 mois essentiellement pour que la multinationale qui les emploie, la Canadian Gypsum, fasse preuve de respect à leur endroit. Culturellement antisyndical, l’employeur fera tout pour nuire aux grévistes; il aura notamment recours à des scabs. Malgré tout, les travailleurs tiendront tête et auront gain de cause. Une loi anti-scab sera promulguée deux ans plus tard.

Lire la suite