André Leclerc

Cette émission est en cours de réfection fondamentale et sera bientôt en ligne, ici-même, sous sa nouvelle mouture.

Merci de votre patience.

Compléments à l’émission

Supplément 1 : Daoust et Laberge mettent leurs maisons en gage (cliquez sur la vignette).
Supplément 2 : Vifs souvenirs de la grève à la United Aircraft (cliquez sur la vignette).
Supplément 3 : Le bon vieux temps, mon oeil ! (cliquez sur la vignette).
Supplément 4 : Syndicats «chartrés» (cliquez sur la vignette).
Supplément 5 : L’essor du sociopolitique à la FTQ (cliquez sur la vignette).
Supplément 6 : L’occupation du ministère du Travail en 1973 (cliquez sur la vignette).
Supplément 7 : Projet de fusion FTQ CSN (cliquez sur la vignette).
Supplément 8 : Ces liens historiques avec le PQ (cliquez sur la vignette).
Supplément 9 : Menaces à l’horizon ? (cliquez sur la vignette).
Supplément 10 : Conseils aux militantes et aux militants (cliquez sur la vignette).
Supplément 11 : Vadeboncoeur et la CSN (cliquez sur la vignette).

André Leclerc, touche-à-tout syndical et mémorialiste militant

Pendant plus de 40 ans, André Leclerc a fait corps avec la FTQ. Il en a été un des premiers employés et y a assumé une ribambelle de tâches sans jamais pouvoir s’adonner, vraiment, à sa cause de prédilection, le «sociopolitique» appelé «Deuxième front» à la CSN.

Qualifié parfois de «poète de la FTQ», cet intellectuel fier de ses origines populaires a mis sa plume au service de la FTQ qui l’a utilisée à toutes les sauces, du manifeste «L’État, rouage de notre exploitation», au maraudage de la FTQ Construction, en passant par l’information auprès des membres.

La polyvalence d’André Leclerc lui a notamment permis d’être aux premières loges de conflits devenus célèbres tels le lock-out de la Presse et la grève de la United Aircraft, ou encore d’oeuvrer en solidarité internationale notamment avec le CISO. Plus récemment, il a publié la biographie de Fernand Daoust chez M Éditeur.

Depuis, il collabore à la mise sur pied d’un centre d’histoire et d’archives du travail dans le but d’empêcher que ne se perde notre mémoire syndicale, une histoire particulièrement riche, tout à l’honneur de la société québécoise.

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *