Projet de loi C-51

(Photo: Wikipedia) Le 20 mars dernier, dans le journal Le Devoir, on nous informait que plus de 100 groupes du Québec s’opposait au projet de loi C-51.

Qui sont ces groupes ? Des communautés autochtones qui revendiquent leurs droits ancestraux. Des groupes écologistes qui travaillent pour la protection de l’environnement. (Fait à souligner qu’ils ont été qualifiés de groupes terroristes par des parlementaires fédéraux et ce, avant même le dépôt du projet de loi C-51). De simples citoyens faisant partie de regroupements qui s’opposent au gaz de schiste et aux pipelines. Des syndicats qui luttent pour protéger les acquis de leurs membres.

À cela s’ajoute la Ligue des droits et libertés représentée par M. Dominique Peschard. Selon lui, la liberté d’expression est attaquée de front par ce projet de loi. M. Peschard parle en connaissance de cause. La Ligue des droits et libertés a déjà été impliquée dans un dossier similaire.

Normand Caron À ce propos, Ferrisson a rencontré Normand Caron qui fut, à l’époque, directeur-général de la Ligue. Il fut un témoin direct d’événements troublants. Laissez le vous raconter. Il semble bien que tout se met en place pour que les mêmes erreurs se reproduisent !

Projet de loi C-51

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *