La bataille de l’opinion publique

On le sait tous, nous sommes en période d’austérité. Certains diront une période de rigueur budgétaire. Peu importe, le citoyen moyen est appelé à se serrer la ceinture. Et dans la mire du gouvernement, la rémunération de ses fonctionnaires est devenue une priorité.

Par miracle, une étude de l’Institut Fraser arrive juste à temps (février 2015) pour appuyer la position gouvernementale. On précise, dans le résumé du rapport «Comparaison de la rémunération dans les secteurs public et privé au Québec» ceci :

Au moment où il lutte pour éiminer son déficit et maîtriser la dette publique croissante, le gouvernement du Québec a signalé que la gestion de la rémunération des fonctionnaires fait partie intégrante de son plan de mieux contrôler ses dépenses. En même temps, la comparaison des avantages sociaux du secteur public et du secteur privé suscite de plus en plus d’intérêt. Dans ce contexte, la présente étude examine les données de 2013 sur la rémunération des travailleurs de ces secteurs au Québec.

Sommes-nous en droit de nous demander qui a financé cette étude qui arrive juste à temps?

C’est la question que s’est posée l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) dans son blogue du 27 février 2015 Institut Fraser : étude scientifique ou commande politique?

De plus, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a publié en novembre 2014 un rapport «Rémunération des salariés – État et évolution comparés 2014» qui démontre que les personnes salariées de la fonction publique fédérale, municipale et des Sociétés d’État étaient mieux rémunérées que leurs vis-à-vis du gouvernement du Québec.

Qui plus est, l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC) a réussi à faire une étude publiée en mai 2014 «Évolution de la rémunération horaire au Québec – Analyse en décomposition 1981 à 2012».

La CSQ, la CSN, le SISP, la FTQ, le SPGQ, entre autres, ont qualifié cette étude de l’Institut Fraser de mensongère, de peu sérieuse. Ce discours est très peu repris par les grands médias.

Ceci nous ramène à notre point de départ. La bataille de l’opinion publique.

Gerard St-DenisFerrisson a rencontré deux militants qui traitent de cette question. Le supplément # 3 «Une guerre idéologique» de l’émission sur Jean-Guy Frenette, de la FTQ (photo à votre gauche) Michel Riouxainsi que la capsule flash
«L’opinion publique»
de l’émission sur Michel Rioux, de la CSN (photo à votre droite) vous donne un bon aperçu de leur opinion. Nous vous invitons cependant à visionner leurs émissions en totalité. Vous constaterez à quel point leur propos sont d’actualité.

La bataille de l’opinion publique

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *