Pour parler de la jungle des droits de propriété intellectuelle, on pourrait commencer par cette histoire de murale mettant en cause la bande à Couillard dans le rôle des «pigrasseurs mesquins» et l’artiste montréalais Philippe Mastrocola, dans celui du peintre piraté. On pourrait parler également de ce mouvement d’écrivains québécois qui tente de ramener l’Université Laval […]

Lire la suite