Bella ciao

(Source de la photo: Wikipédia)

Hier, Athènes a été le théâtre d’émouvantes scènes d’allégresse. Le parti politique grec de gauche SYRIZA‪Synaspismós Rizospastikís Aristerás‬ (traduction : Coalition de la gauche radicale) a pris le pouvoir. Ce parti plus anti-austérité que «radical» doit sa victoire à la souffrance du peuple grec qui a clairement exprimé sa colère et sa frustration.

On pouvait entendre dans les rues d’Athènes les gens chanter «Bella Ciao». Cette chanson est rapidement devenue un ver d’oreille qui a titillé ma curiosité.

Savez-vous que «Bella ciao est une chanson italienne qui célèbre l’engagement dans le combat mené par les partisans de la seconde Guerre mondiale contre l’occupant allemand durant la Guerre civile post-Mussolini.

Les paroles ont été écrites fin 1944 sur la musique d’une chanson populaire que chantaient au début du XXe siècle les «mondine», ces saisonnières qui désherbaient les rizières de la plaine du Pô et repiquaient le riz, pour dénoncer leurs conditions de travail. Ces femmes devaient rester courbées toute la journée, dans l’eau jusqu’aux genoux, sous le regard et les brimades des surveillants.

Elle est chantée depuis 1963 dans le monde entier comme un hymne à la résistance.» (source Wikipédia)

Chaque peuple l’a adaptée à sa réalité. En voici quelques exemples. Les mots en gras cachent les hyperliens.

Sur ce clip où on peut entendre neuf versions de cette chanson. Ici un prêtre italien l’entonne fièrement. Yves Montand, italien d’origine, l’a également interprété. Finalement, les Iraniens se l’ont approprié.

En y prêtant attention, on réalise que les paroles de cette chanson sont lourdes de conséquence. Comme un cri du cœur, le peuple grec l’a chanté puisqu’il n’avait plus rien à perdre. L’austérité est vraiment destructrice.

Selon Wikipédia, voici les paroles en français :

Je me suis réveillé un matin,
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Je me suis réveillé un matin,
Et j’ai trouvé l’envahisseur.
Hé ! partisan emmène-moi
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Hé ! partisan emmène-moi,
Car je me sens mourir
Et si je meurs en partisan
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Et si je meurs en partisan,
Il faudra que tu m’enterres.
Que tu m’enterres sur la montagne
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Que tu m’enterres sur la montagne,
À l’ombre d’une belle fleur
Et les gens qui passeront
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Et les gens qui passeront
Me diront « Quelle belle fleur »
C’est la fleur du partisan
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
C’est la fleur du partisan
Mort pour la liberté

L'ideologie de la hacheProductions Ferrisson a réalisé une émission traitant justement du néolibéralisme, de l’austérité à tout prix. Je vous invite à la visionner en cliquant sur ce lien.

Bon visionnement!

Bella ciao

Un commentaire

Commentez cet article

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *